recyclage smartphone

L’iPhone low cost existe déjà

Les rumeurs ne cessent de circuler depuis plusieurs années sur la sortie d’un iPhone low cost. Et si Apple l’avait déjà sorti en toute discrétion ?

De nombreux commentateurs et journalistes traitant de l’Internet glosent sur l’étrange stratégie du géant de Palo Alto qui se refuserait à commercialiser un iPhone moins cher alors que ses parts de marché se sont réduites face à l’offensive conjointe mais pas forcément complice de Google et de Samsung. Maintenir cette stratégie du luxe avec des produits hauts de gammes sans diversification avec des modèles plus accessibles pour nombre de consommateurs peu fortunés serait un crime de lèse majesté et un manque d’opportunisme pour certains.

Une stratégie orientée vers le haut de gamme

Mais réfléchissons deux secondes. Apple a toujours fondé sa stratégie sur le haut de gamme avec des produits à forte valeur ajoutée en terme d’ergonomie, de design et d’usage. Simplicité, fiabilité, esthétique est le crédo d’Apple. Et cela pour maintenir son attractivité tout autant que ses marges confortables. Pourquoi en serait-il autrement ?
Même si Samsung est venu le concurrencer, les matériaux utilisés restent en deçà, et les innovations demeurent utiles mais relativement anecdotiques sans s’intégrer dans un écosystème, certes fermé pour Apple, mais cohérent et homogène grâce à la logique d’intégration chère à la marque à la pomme. Apple veut continuer à faire rêver et ce n’est pas en proposant un modèle bridé, avec moins de fonctionnalités ou de puissances, que cela pourra se faire. La machine à cash s’appuie sur la capacité à maintenir des standards de qualité élevés et une expérience d’utilisation forte qui amène les consommateurs à faire la queue pendant des heures à chaque nouvelle sortie de produit, aussi minimes soient les améliorations apportées par rapport au modèle précédent.
Non, ce low cost là n’est pas dans l’état d’esprit d’Apple. Apple a été plus intelligent que cela. Comment maintenir cette attractivité qui boostent les ventes d’un smartphone au prix dissuasif à chaque nouveau modèle tout en élargissant son portefeuille de clients ? Tel est l’équilibre subtil qu’elle a réussi à maintenir.

Stratégie low cost : rendre le smartphone tarifairement accessible

Tout d’abord, Apple assure la compatibilité des nouvelles versions d’iOs avec les modèles plus anciens. le prochain iOs 8 restera compatible avec l’iPhone 4S, soit trois générations de modèles en dessous du prochain iPhone 6 : iPhone 4S, 5/5C, et le 5S. Il favorise ainsi la vente d’anciens terminaux hauts de gamme à prix concurrentiels sans cannibaliser les ventes des plus récents et sans que l’acheteur ait l’impression d’acheter un sous-modèle. Le prix facial est maintenu, l’image est sauve.
Ensuite Apple a lancé en France son programme de recyclage et réutilisation d’iPhone en mars dernier (c’est d’ailleurs au tour de l’iPad depuis peu). Celui-ci permet à l’heureux possesseur d’un ancien iPhone en bon état de le ramener en magasin ou le renvoyer par courrier pour bénéficier d’un crédit d’achat pour un nouveau pouvant aller jusqu’à 215 €. Apple se charge ensuite de le reconditionner pour le revendre sur l’Apple Store moins cher que le prix neuf. L’iPhone est testé, agréé, et garantis un an. Un terminal vendu deux fois. Une rentabilité augmentée pour un seul et même smartphone. Le prix de vente n’est pas encore « low cost » mais on s’en approche.
Enfin Apple n’en reste pas là, et pour enfoncer le clou, laisse les opérateurs faire le sale boulôt grâce à l’attractivité de ses produits et une demande constante. A eux les conditions de reprises défiant toute concurrence, plus de 400€ pour un iPhone 5S 16Go, à elle la vente d’un terminal à ses propres conditions sans écorner son image haut de gamme ni réduire ses marges.

Laisser un commentaire