L’ogre Facebook mangera-t-il le petit poucet Twitter ?

Facebook devient incontournable

Facebook est aujourd’hui le deuxième site le plus fréquenté dans le monde avec 400 millions de membres. Il a aussi été le réseau social le plus fréquenté en décembre 2009 aux Etats-Unis. Le temps passé à lui aussi explosé.

Facebook pourrait aussi devenir la première source d’information et de trafic vers les sites de news, devant Google News, selon l’étude publiée par Hitwise.

Le réseau social le plus en vu aujourd’hui progresse donc en terme de temps passé, comme le montre l’étude récente de Nielsen signalée par Mashable. Et aussi en nombre de membres et de notoriété comme nous l’avons évouié dans notre dernier article consacré à l’analyse de l’étude de l’Observatoire Ifop des Réseaux Sociaux le présente pour la France. Autant d’éléments qui placent Facebook, et les réseaux sociaux en général, comme l’espace à investir en priorité pour les marques et les entreprises qui souhaitent se développer sur Internet.

Il est cependant plus que jamais nécessaire d’analyser les particularités nationales et les spécificités de chaque réseau avec leurs cibles particulières. En France, les réseaux leaders en nombre de membre sont Copains d’avant, Facebook, et Windows Live. Mais qui connait véritablement le réseau Orkut de Google en France ? Il s’agit pourtant d’un des plus connus et utilisés au Brésil par exemple.

Twitter plus forte progression mais avenir incertain

Si Twitter possède la plus forte croissance, comme le montrent les deux études citées, il n’en reste pas moins que l’écart entre sa notoriété et son utilisation est considérable. De plus, compte tenu de sa fonction principale de micro blogging, l’échelle de valeur ne peut être la même que sur Facebook et les autres réseaux sociaux : son succès d’usage ne pourra se mesurer en terme de temps  passé ou d’utilisation de contenu.

La première étape pour twitter sera donc de développer le nombre de ses membres. Puis certainement d’intégrer des fonctionnalités supplémentaires permettant de trier et segmenter les tweets par régions géographiques comme la nouvelle fonction Local Trends, par affinité ou par thématique.

Le succès de Twitter à long terme demeure cependant incertain et passe certainement par le développement d’un moteur de recherche. Le véritable enjeu est là pour les deux réseaux sociaux et Google. La guerre ne fait que commencer.

Author: Nicolas Bariteau Consultant indépendant, je travaille depuis plus de 8 ans dans les métiers du web, de la publicité et des média. Passionné de Culture, je me suis spécialisé dans l'accompagnement des professionnels de la Culture en web marketing, stratégies Internet et média sociaux. J'ai cofondé en 2009 Culture Conseil, portail d'information sur Internet pour les acteurs de la Culture.