Facebook Timeline, Google +, Google Panda, smartphones : le cocktail détonant pour 2012

Page Google + de Nicolas Bariteau Conseil Le monde d’internet et des réseaux sociaux est en ébullition depuis cet été : évolution majeure pour Facebook, arrivée de Google +, bouleversement du référencement avec l’arrivée de Google Panda, croissance forte du nombre de mobinautes. Prenons un peu de recul et tentons d’y voir un peu plus clair pour préparer l’année 2012.

Facebook Timeline et Taste Graph

A tout seigneur, tout honneur, que nous réserve Facebook, le réseau social au 800 millions de membres dans le monde, dont 22 millions en France environ, (près de 60% des internautes) ? Le changement de l’interface des profils, bientôt actif, est plus qu’un relooking de convenance. Si votre profil se retrouve coiffé d’une image de votre choix en grand format, assez révélatrice de l’image que vous souhaitez véhiculer, il est intéressant de constater que cette image porte le nom de « couverture » et votre profil celui de « journal« . De là à dire qu’il est désormais assimilable à un blog personnel, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement. Il s’organise surtout autour d’une nouvelle fonctionnalité, la Timeline, qui présente vos contenus sous forme chronologique avec une mise en avant plus forte des contenus, ce qui conduit à être plus actif pour les partager. Finalement une personne est plus caractérisée par ses gouts et passions que par les personnes qui constituent son entourage aux limites floues sur Facebook. Ne doutons pas un instant que cela permettra à Facebook d’identifier plus finement vos centres d’intérêt pour mieux poursuivre un changement majeur dans son fonctionnement, le développement du réseau à partir de vos centres d’intérêt (Taste Graph) et non plus seulement en fonction des personnes que vous connaissez (Social Graph). Ce Taste Graph est déjà au coeur du fonctionnement de Twitter et de Google +, le dernier né de la bande et challenger prometteur pour consolider votre visibilité sur Internet. Si, comme à son habitude, Facebook apporte les mêmes changements aux pages par le suite, une nouvelle étape sera franchie pour en faire votre magazine communautaire en ligne.

Google + le chaînon manquant entre Facebook et Twitter ?

Et Google + dans tout ça ? Il n’est pas un énième concurrent de Facebook et Twitter (qu’il a dépassé en nombre de membres en France). Il est à la fois l’un et l’autre mis au service de votre référencement, élément indispensable de votre présence sur Internet. Pour faire simple, Google + est à la communication et aux relations presse ce que Facebook est aux relations clients et à la médiation. Et Twitter, alors ? Plutôt un service en temps réel pour diffuser votre actualité auprès des professionnels et communiquer en temps réel avec vos clients. Ces média sont donc complémentaires mais en aucun cas utiles à tous. Tout comme Facebook, il est possible de créer un profil (personnel) ou une page pour votre activité (professionnel). Soyons patients et attendons les prochaines semaines pour constater son avancée avant d’entreprendre quoi que ce soit.

Presque autant de mobinautes que de membres Facebook en France en 2011

Enfin, la croissance du nombre de mobinautes en France est exponentielle depuis début 2011. Ils sont aujourd’hui plus de 18 millions (hausse de plus de 34 % en un an), soit presque autant que de membres Facebook dont ils représentent 50 % des connexions quotidiennes. On estime qu’en 2013 le mobile sera le premier point de connexion à Internet devant l’ordinateur. Etes-vous prêts ?

One comment

  1. Pourrait-on expliquer l’évolution des mobinautes ? Que faut-il faire pour devenir un mobinaute ?

    Je m’explique :
    J’ai un smartphone qui ne me demande pas mon avis pour se connecter à internet et récupérer mes mails. Suis-je un mobinaute ?
    Certaines application de géolocalisation se connectent à internet… Suis-je mobinaute pour autant ?
    J’ai une ou plusieurs tablettes et un mobile. Combien d’internautes suis-je à moi seul ?
    Il m’arrive de chercher sur internet des informations avec mon mobile mais mon écran et mon clavier sont inconfortables et ne m’inspire pas la sécurité de mon PC, je finis donc mes recherches et éventuellement mon achat sur PC. Suis-je client du m-commerce ?
    Je n’investirais pas dans une appli smartphone parce que je change de mobile tous les ans (et peut-être pourrais-je passer de iOS à Windows Phone) donc mes applis seront définitivement perdues…
    J’aime la phrase : « Presque autant de mobinautes que de membres facebook »
    Et si c’était les mêmes ?
    Et si comme sur facebook personne ne dépense sur mobile ?

    Tout ça pour dire que le mobile Oui ça se développe ! Mais est-ce un support de commerce et d’investissement pour une société de taille moyenne en vue de développer son chiffre d’affaire ? NON.
    Le mobile se développe parce qu’il y a beaucoup de communication et de buzz autour mais aussi parce que le contenu est gratuit (comme facebook) et quand on prend l’habitude d’avoir du gratuit il est très difficile de faire payer (cf facebook cqfd).

    Répondre

Laisser un commentaire