Logo Instagram

A retenir : Picture Marketing et iconobésité – L’émergence du Taste Graph – Facebook rachète Instagram

Ce qu’il fallait retenir ce trimestre, une forte actualité autour des médias et réseaux sociaux – Picture Marketing : De l’infobésité à l’iconobésité – Pinterest, Google+, Twitter et l’émergence du Taste Graph – Facebook rachète Instagram pour se renforcer sur le mobile et fusionner Taste Graph et Social Graph

Picture Marketing : De l’infobésité à l’iconobésité

Après l’infobésité, il semblerait que l’on se dirige vers une iconobésité. La place des images et des photos sur le Web est sans cesse grandissante. A tel point que certains commencent à parler de Picture Marketing. Il faut reconnaître que ces images, au même titre que les vidéos, génèrent plus d’engagement, partage ou J’aime sur les réseaux sociaux que les autres contenus.

Qu’on les utilise pour les pages d’accueil, comme celles du site de la Réunion des Musées Nationaux (RMN) et du portail France.fr, ou qu’elles envahissent les pages et profils sur Facebook depuis la mise en place de la Timeline en début d’année, la production et le partage d’images prennent des proportions inconnues jusqu’alors. On dit qu’une image vaut mille mots, mais il serait quand même bon de se demander si ce phénomène ne s’accompagne pas d’un appauvrissement du sens. En effet, si l’image est porteuse de sens, elle ne peut tout de même pas se substituer au contenu qu’elle illustre. Tout le monde sait que l’image attire plus le regard que du texte, d’autant plus sur un écran, mais le développement de mosaïques d’images comme autant de portes d’entrées vers un contenu doit s’accompagner d’une recherche iconographique poussée, d’une interface à l’ergonomie soignée, et d’une gestion des droits sans faille. La profusion peut aussi nuire à la compréhension, comme les affiches 4X3 du métro parisien constellées d’affiches de spectacles auxquelles les usagers font peu attention.

Pinterest, Google+, Twitter et l’émergence du Taste Graph

Comment questionner cette iconobésité sans évoquer le nouveau média social à la mode qu’est Pinterest, le troisième média social le plus fréquenté aux USA, après Facebook et Twitter. A quoi sert-il ? C’est une plateforme sociale de partage d’images professionnelles (en majorité) que chaque utilisateur peut afficher et ranger dans des dossiers, comme autant d’expressions de ses centres d’intérêt ou de l’image qu’il veut donner de lui même. Cette nouvelle structuration des réseaux sociaux autour des centres d’intérêt des utilisateurs ou des sujets de discussions, le Taste Graph des réseaux tels que Google+ ou Twitter, prend peu à peu le pas sur le Social Graph des réseaux tels que Facebook ou LinkedIn structurés autour du profil des utilisateurs et de leurs contacts qui nourrissent les interactions sociales. 

Bien entendu les marques s’en sont emparées, espérant profiter de cet engouement pour que les internautes propagent les photos de leurs produits, et sans même se demander si ces derniers le souhaitent. Cela ne vous rappelle pas un certain Facebook qui veut à tout prix pousser ses usagers vers les marques ?

Facebook rachète Instagram pour se renforcer sur le mobile et fusionner Taste Graph et Social Graph

Et justement, Facebook dans tout ça ? Le rachat d’Instagram, application de photographie et de partage sur les réseaux sociaux qui a fait scandale par son montant (1 milliard de dollar pour aucun CA), a très vite été mise à profit par Facebook qui vient de lancer son clone avec l’application Facebook Camera. Grâce à elle, Facebook espère capter ce phénomène dont l’ampleur ne cesse de se confirmer et concurrencer aussi vite que possible Pinterest avant qu’il ne vienne lui faire de l’ombre.

Laisser un commentaire