La table périodique des éléments du marketing de contenus

Comment mettre en place votre stratégie de contenus grâce à un tableau périodique ?

Au cours de ma veille, je suis tombé sur une infographie créée par Chris Lake pour Econsultancy au sujet des stratégies de contenus. Son idée ? Représenter l’ensemble des éléments nécessaires à une stratégie de contenus dans un tableau périodique similaire à celui que nous avons tous étudié en chimie.Comment utiliser ce tableau périodique des marketing de contenu ? Petit tour d’horizon.
L’auteur, Chris Lake a déterminé huit domaines principaux :

La stratégie (Strategy)

Il s’agit de la clef indispensable à votre réussite. Il est essentiel de définir une stratégie de contenus claire, structurée autour d’objectifs chiffrés à court, moyen et long terme atteignables (ce qui n’empêche pas d’être ambitieux), et de la planifier méthodiquement sans sous-estimer les délais et contraintes de production.

Les formats (Format)

Les contenus peuvent revêtir des formats et tailles différentes : article, vidéo, e-mail, etc. L’auteur ne les a pas tous listés ici, et je reviendrai prochainement sur ce sujet. Bien entendu, vous pouvez utiliser plusieurs formats pour un seul et même type de contenu.

Les types de contenus (Content Type)

Ils sont fondés sur les types courants de contenu que nous sommes amenés à produire avec une certaine efficacité. Attention, l’importance de certains contenus pour l’optimisation du référencement naturel (SEO) ou le développement d’audience, comme les linkbait, est désormais amoindrie par Google et Facebook pour gagner en pertinence. La popularité a ses limites.

Le tableau périodique des Marketing de contenu , par Chris Lake .

Le tableau périodique des Content Marketing " width =

Les plate-formes (Platform)

Ce sont les plates-formes d’hébergement et de diffusion des contenus : sites, blog, les médias sociaux comme YouTube ou Viméo, les réseaux sociaux tels Google +, Facebook, LinkedIn. Il s’agit des différents éléments qui constituent votre écosystème de communication et de présence digitale sur le modèle Paid, Owned, Earned, Social que j’ai déjà évoqué précédemment.

Les métriques (Metrics)

Elles vous aident à mesurer la performance de votre contenu. Ces métriques sont constituées de KPI‘s (Key Performance Indicators) ou Indicateurs Clefs de Performance : le nombre de téléchargement, le temps passé par page, le taux de clic, le taux de réactivité, etc. Pour des raisons de concision, l’auteur a largement regroupé ces mesures en grands ensembles sur lesquels je reviendrai dans un prochain billet.

Les objectifs (Goals)

Tout les contenus que vous produisez devraient soutenir vos objectifs stratégiques, que ce soit pour générer beaucoup de trafic, vendre plus , ou accroître la notoriété de votre marque, vos produits ou vos services. Là encore, les objectifs ont été réunis en de grands ensemble, et il sera utile de revenir sur les objectifs que vous seriez susceptibles d’atteindre grâce à vos contenus.

Les types d’éléments déclencheurs de partage et viralisation (Sharing Triggers)

Afin de déclencher le partage de vos contenus au-delà de leur lecture, et ainsi favoriser leur diffusion, il est important que vous réfléchissiez au traitement éditorial que va prendre votre contenu. Sera-t-il drôle, source d’empathie, déstabilisant, trash… ? Tout cela doit être déterminé en amont en tenant compte des profils de vos cibles et de leurs référents culturels ou valeurs. N’oubliez pas que vos contenus s’adressent avant tout à des êtres humains. Une étude approfondie de vos cibles en fonction de vos objectifs est un préalable à toute réflexion sur le contenu à produire. Ce traitement éditorial aura un impact sur le degré d’adhésion à votre message et donc sur sa virabilité. Si vous devez produire une vidéo, pensez tout particulièrement aux vecteurs émotionnels qui favorisent la viralisation, tant que cela correspond à l’objet de votre communication en apportant un surcroît d’humanité, et donc de proximité. Il ne s’agit pas d’une recette incontournable. Et à trop jouer sur l’émotion, on favorise le linkbait qui n’est plus aujourd’hui odeur de sainteté pour les plateformes et moteurs de recherche (cf. ci-dessus). Veillez donc à l’utiliser avec parcimonie, et assurez-vous que le contenu que vous créez nécessite de recourir à ce traitement éditorial.

Checkliste (Checklist)

Pensez à lister et vérifier pour chaque contenu que les critères essentiels à une stratégie de contenu efficace sont respectés avant de les mettre en ligne ou les diffuser. Les erreurs d’orthographe ou de grammaire sont-elles corrigées ? Vos contenus sont ils optimisés pour le référencement naturel ? Sont-ils exempts de tout risque de Duplicate Content ?  Les systèmes de partage vers les médias et réseaux sociaux sont-ils bien intégrés, et vers les principales plate-formes incontournables pour votre cible et l’atteinte de vos objectifs ? Ne pêchez par défaut d’attention !

Author: Nicolas Bariteau Fondateur de The ThinkLab #Bordeaux #Paris Conseil/formation transformation digitale #stratégies Internet #webmarketing #businessmodel #communication www.thethinklab.fr