Rencontre TMNlab #5 avec Heloise lecomte, Nicolas Bariteau, Céline Crespin et Anne le gall.

Quelques conseils à destination des professionnels du spectacle vivant.

Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent billet, la 5e rencontre du TMNlab à laquelle j’ai eu le plaisir de participer a réuni une centaine de professionnels venus de toute la France autour du thème « Libérer la parole du spectateur ». Je vous propose d’en faire une synthèse grâce à l’excellent travail de compte rendu du TMNlab dont vous pouvez retrouver l’intégralité sur www.tmnlab.com.

Internet est un lieu où des personnes réelles échangent, ce n’est pas du virtuel.

Ce sont vos voisins, vos amis, avec un vrai pouvoir de prescription. Posez-vous des questions simples et vieilles comme le monde. Où est votre public ? Où se trouvent ceux avec qui vous voulez dialoguer, co-produire ? Où voulez-vous créer une rencontre ? C’est un travail de relations publiques, mais qui tient compte des nouvelles pratiques liées au numériques, qui les comprend et qui sait en tirer partie.

Faites des choix et soyez concret.

De multiples pistes d’expression (lieu, activités, artistes accueillis, thématiques abordées) et de cibles (spectateurs curieux, réguliers, occasionnels) s’offrent à vous. Sélectionnez les éléments importants et développez ensuite une stratégie autour d’eux. Ne retenez que ceux qui valent le plus d’être suivis selon vos objectifs.

Réfléchir à sa stratégie à court, moyen et long terme est primordial en termes de temps et d’efficacité.

Il y a souvent bien plus de réactions (retweets et likes) que d’interactions (réponses et commentaires), phénomène qu’illustre le principe des 90/9/1 : 90 % des personnes fans/followers regardent mais ne font rien, 9% interagissent de temps en temps et seulement 1% d’entre eux sont extrêmement actifs. Vouloir développer de nombreuses interactions est un mythe et une erreur, il peut être intéressant de travailler sur les 1% très actifs.

Repérez les influenceurs partout où ils se trouvent : des blogueurs certes, mais aussi des personnes de l’équipe !

Parmi les blogueurs, il faut savoir dénicher ceux qui sont vraiment écoutés de ceux plus médiatiques. Cela dépend de ce que l’on recherche : contacts de qualité vs grande visibilité. Là aussi, il est question de niches et là aussi cela dépend de vos objectifs au départ.

Libérer la parole c’est aussi être prêt à entendre ce que l’on a à dire sur vous, même si vous n’en avez pas envie.

Il faut s’y attendre et s’y préparer : faites prendre conscience à votre équipe que des commentaires vont certainement émerger et qu’il faut convenir d’une réponse, en y réfléchissant à plusieurs, se laisser du temps, éviter de répondre dans l’urgence ; avoir confiance aussi en l’autorégulation du Web et à la capacité de votre communauté à réagir en votre faveur (voire les inciter). Accepter le dialogue permet de désamorcer les crises. Le Web vous offre la possibilité d’interagir, de défendre ce qu’il y a à défendre, tirez-en parti !

Laisser un commentaire