Carte de la France

Internet, Culture et territoire géographique

Lorsque l’on parle de l’Internet on l’envisage souvent sous l’angle de la communication et rarement du territoire. Les discussions tournent autour des réseaux sociaux, des stratégies de contenu, de la médiation et du rôle des applications mobiles. Pourtant l’Internet est bel et bien un espace, numérique, en lien avec le territoire physique. Les politiques culturelles sont nationales et territoriales. Il y est question d’intercommunalité, de région, de public de proximité, de maillage. Autant de termes qui renvoient aux différences et disparités locales tant économiques que sociales et culturelles, même si la fracture numérique se réduit avec l’Internet mobile.

L’internet serait-il exempté de ces inégalités et particularités ? Ou faudrait-il en tenir compte dans la mise en place de votre stratégie de présence en ligne et de communication ? C’est la deuxième thèse que je défend vous l’aurez compris. Plusieurs points doivent être intégrés dans votre réflexion :

L’accessibilité à Internet

L’infrastructure du réseau Internet local joue un grand rôle dans la mise en place de votre stratégie de présence et de visiblité en ligne. Une commune reliée au haut débit ou à la fibre favorise l’usage et le temps passé sur Internet, le type de contenus consultés et donc à produire et les sites fréquentés. Toute personne ayant tenté un jour de regarder une vidéo en edge sur son mobile ou avec du bas débit comprendra ce dont je veux parler. Sans haut débit, point de salut pour les internautes, alors qu’il s’agit des contenus les plus consultés. Les ressources financières des publics déterminent aussi l’enjeu que peut représenter le numérique. On estime aujourd’hui qu’environ 20% des français sont des non connectés subis, c’est-à-dire ne disposant pas de revenus ou d’un débit suffisants pour accéder à Internet.

L’histoire du territoire dans lequel s’inscrit votre théâtre ou votre salle de spectacle impacte votre stratégie de communication digitale.

Les flux migratoires, l’essor économique ou sa rétractation, sont autant d’éléments à prendre en compte. La nationalité et les origines de vos publics déterminent les médias en ligne, les sites communautaires et les forum à utiliser, les plateformes sociales à privilégier. La maîtrise de la langue française, du vocabulaire notamment, par vos publics influe sur l’optimisation du référencement naturel (SEO) de vos contenus et donc de votre visibilité. C’est à vous de connaître suffisamment vos publics pour vous adapter à leurs spécificités autant que possible.

Âge et territoire vont aussi de pair.

Votre institution ou lieu culturel sont-ils intégrés dans un bassin de population jeune  ou âgé ? Où sont-ils présents et actifs sur Internet ? Actuellement les plus jeunes préfèrent Twitter à Facebook pour rester en contact, mais les Skyblog et Facebook restent encore utilisés. Les SMS et les applications mobiles de chat sont privilégiés pour communiquer. YouTube est aussi plus en vogue que Dailymotion. Il ne s’agit donc pas de privilégier les plateformes dont on parle le plus, ou celles que vous souhaitez favoriser parce que « il faut y être », ou parce qu’elles vous rendraient plus modernes, mais celles où vos publics sont actifs. C’est l’usage d’Internet par vos publics qui doit déterminer vos actions et dicter vos choix.

Laisser un commentaire